dimanche 4 novembre 2012

Et si on communiquait local en premier ?

C'est un vieux constat, mais avant de vouloir communiquer à l'autre bout de la Suisse ou exporter nos vins à l'autre bout du monde, une mesure marketing basique serait peut-être d'amener les morgiens à boire "leurs vins", mais effectivement faut-il encore qu'ils les trouvent...

Journal de Morges - Courrier des lecteurs - 02.11.2012