mercredi 4 décembre 2013

Swiss et les allers simples - suite et rire !

Pour ceux qui ont souris en lisant mon dernier article sur les prix d'appels pratiqués par Swiss, vous allez franchement rire en découvrant que le même jour (si, si !) que débutait la campagne, le porte-parole de Swiss Mehdi Guenin, s'escrimait à justifier pourquoi les prix des billets aller simples étaient beaucoup plus cher que les aller et retours...

A réentendre au second degré tout en lisant leurs publicités ! Savoureux...

jeudi 28 novembre 2013

Swiss tombe bas avec sa vision du low cost

Depuis des années, lorsque des billets sont proposés à prix cassés par les compagnies traditionnelles, beaucoup se demandent, en tentant vainement d'obtenir ce prix..., si un seul de ces billets à prix cassé a jamais existé... Aujourd'hui si a question reste entière, il se rajoute le désagréable sentiment d'être pris pour une buse...

Lorsque l'on parle de prix différenciés ou de prix d'appels, on pense marketing. Quand on pense prix d'appels "fallacieux" on penserait plus facilement à une société low cost qu'à notre célèbre compagnie "nationale" . Et pourtant... Sa dernière action de prix d'appels au départ de Genève est un exemple marketing... Un cas d'école à défaut d'être un cas d'éthique...

Que dire en découvrant un billet aller-simple à 39.- ? Super ! A condition de ne surtout plus rien changé  et de ne pas rentrer ! Admirez les différences de prix aller-simple vs aller et retour...

jeudi 7 novembre 2013

Le hard discount perd du terrain

La France a vécu le développement du hard discount et l'arrivée des grands noms du domaine quelques années avant la Suisse. Etudier le résultat et l'évolution de ce type de distribution est donc intéressant pour imaginer ce que sera ce marché en Suisse dans quelques années.

Un article de Philippe Bertrand démontre que depuis 2009 et malgré la crise le hard discount perd du terrain... Un des commentaires a particulièrement attiré mon attention "le consommateur veut des prix mais aussi du plaisir, les enseignes passent du hard discount au soft discount, en proposant de plus en plus de marques nationales".

En Suisse, les deux grands de la distribution ont privilégié la lutte frontale contre les hard discounter en baissant les prix, en multipliant les marques propres (la question du jour; combien de produits de marques subsistent à la Coop ?) et surtout en diminuant le nombre de référence (le choix diminue comme peau de chagrin...). Aujourd'hui, je suis heureux de constater que l'opinion que je défends depuis des années se révèle vraie auprès du consommateur. Le client veut un prix intéressant mais aussi :
  • La qualité (peut-on se satisfaire d'un prix bas mais sans saveur ?)
  • Le choix (oui, je rêve de trouver deux marques différentes de cornettes !) 
  • Les marques (non, une "Branche" ne vaut pas une "Branche Cailler" !)
J'espère que cet article remontera auprès de mon duopole préféré et influencera leurs futures stratégies...



L'article de Philippe Bertrand : Malgré la crise, le hard discount perd du terrain

dimanche 13 octobre 2013

Le marketing peut-il sauver le tourisme suisse ?

Invité à m’exprimer lors de la (trop courte !) table ronde de Swiss Marketing du 10 octobre, j’ai pu constater que pour certains, le marketing tend encore trop souvent à se résumer à des actions de communication… Des propositions du type « communiquons du rêve, faisons rêver le touriste… » sans réflexion aucune sur l’offre ou la qualité du produit offert, sont vraiment contre-productive…

Imaginez la déception du touriste convaincu par ce rêve bien « vendu » lorsqu’il découvre l’écart qui existe avec la réalité… Va-t-on en faire notre meilleur ambassadeur ? Espère-t-on qu’il revienne ? Qu’il parle en bien de cette « féerique expérience » ?

Et si l’on commençait plutôt par s’assurer que l’offre réponde aux attentes, par se préoccuper en priorité du mix « produit » avant de se préoccuper de celui de "communication »…

Lors de cette table ronde, nous n’avons malheureusement pas vraiment eu le temps d’évoquer des solutions ! Et pourtant les pistes sont nombreuses :
- Comment le client voit mon offre ?
- Quelles sont les attentes du client actuel ?
- Comment suis-je vu par les « Trip Advisor » et autres réseaux ?
- Que puis-je améliorer en termes d’accueil, d’offres,
- Etc.

Pourquoi, les prestataires du tourisme (hôtelier, restaurateurs, etc.) ne font-il pas plus appel à un regard externe ? Pourquoi ne pas s’appuyer plus sur des rapports « d’expérience client » ? Peur de la vérité, de la remise en cause de ses certitudes ?

C’est pourtant confronté au ressenti réel, complet et honnête de la vision client que l’on peut progresser et adapter son offre aux attentes réelles ET actuelles des clients !

mercredi 11 septembre 2013

Shop des stations-services – Cessons l’hypocrisie !

Le 22 septembre, nous sommes appelés à aller voter sur l’ouverture des shops 24h/24. Plus précisément sur la suppression de l’interdiction de vente de marchandises entre 1h et 5h le matin… Mais là n’est pas la question….

Toute la campagne tourne autour d’une même simplification; shop ouvert la nuit ou non ?!? Et c’est là que prend place mon cri du cœur « Cessons l’hypocrisie ! »

A l’occasion de cette votation, nous parlons bien des stations-services que nous voyons fleurir depuis quelques années, à ne plus savoir où aller faire le plein… Il y a quelques années, l’ouverture d’une station-service s’appuyait sur une étude du potentiel, sur la présence ou non de concurrent dans le secteur, en résumé sur une analyse de la rentabilité… aujourd’hui, les grands groupes pétroliers (« shoppistes » devrons-nous bientôt les appeler ?) cherchent par tous les moyens possibles des emplacements pour créer, non plus une station-service mais un shop avec vente d’essence...

« Cessons l’hypocrisie ! » car, que ce référendum soit accepté ou refusé, le nombre de shop va continuer à exploser comme c’est le cas depuis bientôt 10 ans. Le potentiel est tellement grisant que nous aurons bientôt plus de station d’essence que d’arrêt de bus !

« Cessons l’hypocrisie ! » car que dans les gares également, c'est commerce à tout va. Bientôt même la gare la plus retirée du canton aura son rôle touristique capital et son shop 24h/24. Pratique, autorisé, rentable... dans le fond, pourquoi les CFF se priveraient de cette manne ?

« Cessons l’hypocrisie ! » car les « zones touristiques » ne cessent de s’étendre et de permettre l’ouverture de shop à (très…) grandes amplitude d’horaires…

« Cessons l’hypocrisie ! » car l’exploitation « familiale » autorise d’exploiter un shop en dehors des horaires usuels…

« Cessons l’hypocrisie ! » et observons ces Coop, Pronto, Migrolino, Valora, Naville, Aperto, etc. qui se battent pour de telles opportunités, voir pour certains qui rédigent des annonces indiquant «Nous cherchons un gérant de magasins avec une grande famille»!

« Cessons l’hypocrisie ! »
  • Libéralisons totalement l’ouverture des magasins ! 
  • En échange mettons en place des conditions cadre sévères. Un cadre qui limite non pas les possibilités mais le gain potentiel d’une ouverture nocturne.
  • Par exemple, en obligeant 50% de congé supplémentaire pour les horaires élargis et même 100% de congé supplémentaire pour les horaires de nuit et du dimanche
« Cessons l’hypocrisie ! »
  • Car se battre contre des horaires étendus est une bataille perdue d’avance…
  • Car focaliser sur les horaires ne crée pas les règles d’exploitation…
  • Car ne pas y penser aujourd'hui les rendra difficile à mettre en place demain...

vendredi 9 août 2013

Un Award décerné à une étudiante de FMP Formation

Un petit cocorico, pour une fois !
Les Swiss Marketing Award couronnent les meilleures performances réalisées lors des examens fédéraux du Brevet Fédéral de Spécialiste en Marketing. Et qui est la seule Romande couronnée ? Qui a réussi un magnifique 6 en concept Marketing ? Marie, une étudiante sortant de FMP Formation !

Bravo Marie et toutes mes félicitations !
Article Swiss Marketing - PME Magazine juillet 2013

jeudi 1 août 2013

« La vocation, c'est avoir pour métier sa passion » - Stendhal

La version classique de ma vision personnelle, qui est de dire que j'ai la chance d'avoir fait de ma passion un métier !

mercredi 31 juillet 2013

Article sur les brevets fédéraux à distance

Un article très complet sur l'offre de formation et la réussite des brevets fédéraux à distance. Un article extrait du dossier spécial "formation et opportunités de carrière" paru dans la revue Swiss Engineering de cet été.

Article Swiss Engineering - Juillet/août 2013

dimanche 28 juillet 2013

Air France monte en gamme pendant que Swiss descend...

Alors que Air France annonce sa volonté de monter en gamme (qui reposera sur deux piliers; une amélioration de l'équipement des cabines et une relation client encore plus soignée...) Swiss annonce descendre au niveau de Easyjet, au départ de Genève (en lançant des billets à 39.-).

Etrange coïncidence et étrange stratégie de Swiss qui avait déjà tenté de s'essayer avec le low cost il y a quelques années (si, si... souvenez-vous la suppression des sandwichs pour baisser de quelques centimes les billets). Une tentative qui s'était soldée par échec aussi silencieux que l'abandon de ces mesurettes...

Et cette fois,qui aura raison ? La qualité ou le prix ?

   ou   

Pas de vacances chez FMP...

Si FMP Formation continue à occuper la moitié des salles de l'Alpha Palmiers, je propose de le rebaptiser "FMP Formation Center"...

Panneau d'affichage Alpha Palmiers 23 juillet 2013

mercredi 10 juillet 2013

Imprimante 3D - Une révolution à venir...

La semaine passée, j'ai eu la chance de voir (enfin !) fonctionner une imprimante 3D, en vrai et en ville ! Une imprimante en fonction et non pas en démo (pour préciser chez Neoprint à Morges).

     

Si aujourd'hui, ce type d'imprimante reste réservé aux professionnels ou au production "gadget", qui peut prédire son évolution ? Quelle sera la place du “do-it-yourself” dans un futur proche ? Chacun deviendra-t-il son propre industriel ? Ou cela restera-t-il, malgré tout, un secteur réservé aux professionnels ? Quelles opportunités de marché ? De nouveaux produits ? De nouvelles offres ?

A mon avis, une évolution à suivre de très prêt car cela pourrait bien générer une sacrée (r)évolution !

Lampe réalisée via la technique de l’impression 3D par B. Grossman. Photo Mary Mactavish

mardi 2 juillet 2013

La légende urbaine de l'obsolescence programmée

Le célèbre sujet de l'obsolescence programmée revient régulièrement... Mais soyons logique !
  • Que les fabricants recherchent les composants les meilleurs marchés; oui ! 
  • Que les fabricants privilégient un montage fixe des composants plutôt que démontable pour en baisser les coûts; oui !
  • Que les fabricants créent des produits démodés aussi vite qu'ils sont produits; oui !
  • Que ces conditions créent des produits irréparables; oui !
  • Mais que des fabricants créent volontairement des produits appelés à tomber en panne; arrêtons de rêver !
Tout le monde connaît l'impact de la réputation sur les ventes, achèteriez-vous vraiment des produits dont tout le monde sait qu'il va tomber en panne dans 23,9 mois ? 

Alors arrêtons de fantasmer sur le complot mondial et la World Company...

dimanche 30 juin 2013

Pub Vanish et Studio Coop du Mercredi; même combat ?

Vanish, après avoir développé en Suisse le vrai faux interview de (faux..) consommateurs (spots franchement un peu niais et téléphoné; "ça c'est mon astuce Internet...") attaque maintenant le publireportage TV...

Je ne sais pas pourquoi mais, même avec Nathalie Simon, ça me rappelle la grande époque du Studio Coop du Mercredi ! Pas vous ?


mardi 18 juin 2013

La relation au travail change...

L'arrivée des smartphones et autres tablettes tactiles contribuent à faire évoluer les habitudes et la séparation entre vie privée et vie professionnelle. Ainsi, selon une étude réalisée par Roambi et Zebaz, spécialistes de la mobilité, 54 % des décideurs français travaillent au minimum la moitié de leur temps en dehors du bureau et ils sont 93 % à avoir déjà consulté leurs données professionnelles pendant leurs congés.

Source : http://www.rumeurpublique.fr/

jeudi 13 juin 2013

Les bienfaits du Télétravail

Appelé régulièrement à conseiller et à mettre en place le travail à distance dans des PME romandes, je suis de plus en plus souvent contacté par des journalistes qui s'intéressant (enfin !) au sujet. Un plaisir que de répondre aux questions et de faire évoluer les mentalités... Car si les constats restent les mêmes, l'information évolue et des articles de fonds, tel celui publié par le 24 Heures cette semaine y contribuent. Il serait vraiment dommage de se passer de cette solution qui est réellement un "plus" (pour l'entreprise ET pour les collaborateurs) par manque de réflexion ou pour avoir sous-estimé que, comme toute chose, sa mise en place se prépare !
Article du 24 heures - 12 juin 2013

lundi 27 mai 2013

Une vidéo de promo mais surtout de l'idée !

Là, j'avoue que j'adore ! J'ai été bluffé...

Un spot de promo de l'agence canadienne Oui Marketing

lundi 20 mai 2013

Le Crowdsourcing - Un terme pour une évidence !

Bon... Vous allez me dire encore un terme anglais ! Mais si il faut l'anglais pour que les entreprises y pensent, je signe ! Et si ça peut permettre de développer une habitude qui devrait être une évidence: Rechercher des idées d'amélioration de ses produits ou de développement de se nouveaux produits auprès des clients !

Article du 24 heures - 18 mai 2013

jeudi 18 avril 2013

Formation à l’économie à l’école

Une association à but non lucratif appuyée par des intervenants bénévoles veut se rendre dans les écoles pour expliquer (gratuitement…) les rudiments de l’économie à nos chères têtes blondes. Immédiatement des parents bien-pensants (combien excatement ?) s’offusquent de cette scandaleuse percée du capitalisme…

Au même titre que le droit et le civisme, il semble pourtant évident d’intégrer l’enseignement des règles économiques (et non les règles d’une économie…) dans un programme scolaire. Ce qui m’étonne le plus n’est même pas que cette évidence puisse échapper à quelqu’un mais bien que les décideurs scolaires entrent en matière sur une telle plainte !

Mais c’est vrai qu’il est mieux que les jeunes découvrent la valeur de l’argent avec « Money Drop » ou « Le Juste Prix » et la réussite professionnelle par « Le Loft » ou « Les Anges de la téléréalité »… Comme disait une célèbre intellectuelle genevoise « Apprendre à l’école… Allo… Mais Allo quoi… »

Article du 24 Heures - 2 avril 2013

Pour l'humour de la situation, 4 jours plus tard, un article dans le même 24 Heures propose le retour à l'école de l'économie... mais familiale !  Article 24 Heures du 6 avril 2013

lundi 15 avril 2013

Que le storytelling reste réel...

J’aime le storytelling quand il ne se dit pas, j’aime le storytelling quand il ne porte pas ce nom !

Le storytelling est appliqué depuis la nuit des temps avant même que cet anglicisme ne soit inventé. Ecoutez un artisan parler de son métier, de ses réalisations, écoutez un vigneron parler de son vin, de son terroir, de l’histoire de sa cave. Le terme storytelling leur est inconnu mais dieu qu’on les écoute avec délectation !

La mode du storytelling nous amène aujourd’hui, la création d’histoires là où il n’y a rien… rien d’intéressant… rien à dire… si ce n’est une démarche commerciale. La déception est généralement à la hauteur de l’ambition affichée par le « storyteller ». Un peu comme si l’on vous annonce le dernier James Bond en 3D et que l’on vous projette une telenovelas en VHS sous-titrée en VO !

En bon vaudois quand on dit de quelqu’un  qu’il « raconte des histoires », on parle généralement d’une personne que l’on écoute poliment, sans grand respect et surtout sans la croire…



Dans la communication on cherche à capitaliser sur le « plus clientèle », sur l’avantage qui démarque son produit, sur l’argument ultime ; le célèbre USP. Lorsque l’on ne dispose pas de cet argument, de cet USP, on se rabat, on se résout à chercher et développer un argument publicitaire ; le non moins célèbre UAP.

Si l’UAP n’est que la tentative de combler un manque d’argument et de valeur de son produit, en résumé un manque d’USP, le parallèle est évident… Le Storytelling ne doit pas devenir la tentative de combler un manque d’histoire réelle, de vécu et de véracité par la création de toute pièce d’une belle histoire…

Parfois, le Storytelling est à la vente ce que l’UAP est à la communication : un pis-aller...

vendredi 5 avril 2013

Novartis et la propriété intellectuelle

Novartis  a perdu devant la justice indienne dans sa demande de prolongation/renouvellement de brevet.

Je ne sais pas s'il s'agit de faux nouveaux médicaments ou vrai protectionnisme national de la part de l'Inde... Comme beaucoup je suis un défenseur de la propriété intellectuelle mais comme beaucoup, je suis un peu moins enclin à pleurer sur le sort d'une société qui réalise un bénéfice de 9,6 milliards "après avoir payé ses investissements de recherche..."

Un excellent commentaire (je partage totalement ses états d'âme...) de Thomas Thöni.
Commentaires de Thomas Thöni - 24 Heures du 2 avril 2013

mardi 26 mars 2013

En Ligne Directe - La mauvaise bonne idée de la RTS

RTS  la Première a lancé il y a maintenant une année, cette émission qui veut (c'est dans l'air du temps...) "impliquer" les auditeurs, les faire participer ou, comme l'annonce le site Internet de l'émission "Chaque matin, les auditeurs débattent d’une question d'actualité...".


Le résultat sur la durée n'est que rarement à la hauteur des ambitions. Loin du débat impliquant les auditeurs, cette émission est surtout devenue une tribune pour politiques en mal de communication et autres spécialistes sollicités par la rédaction...

Si quelques geeks font "vivre le débat simultanément et en tout temps sur les réseaux sociaux, via l'application smartphone, et à l’antenne", comme le souhaite l'émission, à l'écoute cela sonne un peu différemment  La rédaction assume qu'il faut des titres un rien provocateur pour faire bouger les auditeurs mais on peut rapidement constater que :
  • Pour les sujets, par exemple de géopolitique un peu complexe (ce matin: "Armer les rebelles syriens, un acte responsable?"), peu d'auditeurs, beaucoup de spécialistes appelés... Bref une émission d'info traditionnelle...
  • Pour les sujets plus "concernant" (style: "Maintenir les tutelles imposées: nécessaire ou abusif ?") ou plus "provoquant" (style: "Doit-on forcer les étrangers à s’intégrer ?"), une belle brochette de politiques de tout bord et quelques auditeurs en direct, parfois décalés, parfois hors sujets, souvent drôle au second degré, que les journalistes tentent tant bien que mal de recentrer ou simplement de gérer... 
A mon avis, une analyse sociologique intéressante qui revient à dire que donner la parole aux auditeurs ne veut pas dire qu'ils la prennent et permettre aux auditeurs de s’exprimer ne veut pas dire qu'ils le souhaitent... 

Et pour appuyer mon analyse, un exemple concret extrait de l'émission du 26 mars 2013, ayant comme sujet "Souhaitez-vous élire le Conseil fédéral ?" Une démonstration en 60 secondes chrono, d'un auditeur peu clair... et surtout une leçon de reprise de l'antenne par le journaliste !



dimanche 24 mars 2013

La publicité Internet a-t-elle encore de l'avenir ?

Internet concentre une bonne part des budgets publicitaires aujourd'hui... Mais, au même titre que les enregistreurs video permettent de "zapper" la publicité TV, les outils "anti-pub" sur Internet commencent à fleurir !

Si auparavant, ces logiciels bloquaient principalement les pop-up. Aujourd'hui, comme en témoigne l'application AdBlock Plus, ils vont beaucoup plus loin en supprimant les publicités désignées à l'intérieur des pages et en bloquant les images, les animations Flash, les IFrames, les scripts, etc. Selon le développeur, cette extension est capable de supprimer 99% des publicités ! 

En résumé et comme souvent, trop de pub tue la pub ! En saturant le consommateur, on l'incite à réagir... Avec plus de 200 millions de téléchargement pour le leader du domaine, on ne peut pas dire que ce soit un effet de mode... Et avis aux annonceurs, ces logiciels n'en sont qu'à leurs débuts !

Le site officiel de Adblock Plus - www.adblockplus.org

lundi 25 février 2013

Super Bowl 2013 - Taco Bell

Allez la dernière du Superbowl de cette année; Taco Bell !

Le teaser :

La publicité :


Sodastream aux USA

La dernière publicité de Sodatsream qui devait être présentée lors du Superbowl a été refusée par CBS (mal à l'aise face aux deux géants du Soda, sponsors principaux du Superbowl...). Probablement une meilleure publicité pour Sodastream que si la pub avait passé... A part ça, la série de pub est géniale !

Article du 24 Heures présentant le sujet - 5.02.2013
La publicité de Sodastream qui servait de teaser avant le Superbowl

La publicité "refusée" durant le Superbowl




vendredi 15 février 2013

Le télétravail

Je reste un ardent défenseur du télétravail et sa mise en place dans les PME me passionne ! Il est donc sympathique de s'exprimer dans le "Guide des PME", le dernier supplément encarté dans l'Hebdo.
Edito renvoyant à l'interview paru dans L'Hebdo du 14.02.2013
L'article en ligne : http://www.fmpformation.com/Teletravail.pdf

Pour suivre une discussion animée sur le sujet, je vous conseille également le blog de Claudine Amstein : http://amstein.blog/teletravail.html

mercredi 13 février 2013

Super Bowl 2013 - Mercedes

Allez... Encore une sur le Super Bowl... Cette fois cette Mercedes avec son teaser quelques semaines avant et la publicité durant le match

Le teaser

La pub durant le Super Bowl

lundi 11 février 2013

Super Bowl 2013 - Pepsi vs Coke

C'est LE jour de l'année pour les amateurs de pub ! (et pour les budgets à 3,5 millions de $ pour 30' !). Pour cette édition 2013, Coke à lancé un teaser 2 semaines avant sur les grandes chaines nationale US

Mais 2 semaines, c'est plus qu'assez pour Pepsi qui prépare durant ce temps, sa parodie. Parodie lancée en pub avant le match... Comment couper l'herbe sous le pied de Coke... (en passant, coup de chapeau à l'équipe pub de Pepsi, joli pari et beau travail en 2 semaines !)

La pub de Coke à la mi-temps est jolie mais elle tombe un peu à plat, non ?

Et enfin, la pub "officielle" de Pepsi durant la mi-temps

samedi 2 février 2013

Une vendeuse si je veux !

Enfin, une nouvelle approche clientèle (baptisé SAYLI "Service as you like it") destinée aux points de vente. Tellement convaincante que je cours les boutiques et magasins de Romandie pour la mettre en place...

Démonstration par l'exemple avec la marque de soins Clinique qui a mis en place un ingénieux système de bracelets colorés dans ses boutiques. La marque propose en effet aux clientes de s’équiper d’un bracelet en plastique, disponible à l’entrée du magasin : rose si elles ne veulent pas être dérangées par une vendeuse, blanc si elles désirent uniquement un conseil rapide, vert si elles attendent un véritable diagnostic beauté.

Les clientes réticentes à porter ce bracelet pourront se contenter de se munir d’un panier. En effet, un écriteau affiché au dessus de la pile précise que les femmes portant un panier ne seront pas abordées par une vendeuse sauf si elles leur demandent des conseils.

Deux exemples visibles chez Clinique 
Devoir repousser les vendeuses trop empressées est souvent un calvaire pour les clients. Et se faire rabrouer par des personnes ne souhaitant pas être dérangées, n'est guère motivant pour le personnel de vente ! Ainsi  les clientes peuvent enfin choisir le mode de shopping qui leur convient le mieux et les vendeuses ont plus de temps disponible pour conseiller les clientes qui attendent un véritable service personnalisé ! 

mercredi 30 janvier 2013

De l'idée, mais quelques moyens aussi !

A l’occasion du lancement de sa nouvelle carte de fidélité, un magasin Gap de Vancouver a subi une profonde transformation. Le magasin a été complètement renversé en une seule nuit: mobilier et mannequins fixés au plafond, enseigne extérieure du magasin à l’envers, mais aussi dans la rue avec les voitures stationnées devant la boutique que l'on retrouve sur le toit …

Opération renversante pour Gap!

Le film de la mise en place :

dimanche 27 janvier 2013

Linkedin, bien ou non ?

On le dit souvent Linkedin est le leader des réseaux sociaux professionnels et l’infographie ci-dessous nous le confirme. On apprend ainsi qu’en décembre 2012, Linkedin c’est notamment :
  • Une présence dans 200 pays et territoires
  • 187 millions de membres
  • 61% des personnes qui l’utilisent comme leur outil de réseautage professionnel principal
  • 25% d’utilisateurs mobiles
  • 61% des utilisateurs ne possèdent que l’offre gratuite du réseau social
  • Les hommes représentent 65% des inscrits sur Linkedin
  • Top 3 des pays selon les utilisateurs : États-Unis, Inde, Royaume-Uni
  • 63% des utilisateurs se situent hors des États-Unis

mardi 15 janvier 2013

Même Lidl soigne la présentation des vins !

L’inexorable mue de Lidl se poursuit. Au-delà de l’élargissement des assortiments, il y a également les efforts merchandising pour « améliorer l’expérience-client ». Dernière initiative en date; le rayon vins avec ses caisses inclinées et ses tablettes ambiance cave.



vendredi 11 janvier 2013

Pub et humour so british... Moi j'adore !

Pour le grand public, la Formule 1 est souvent synonyme de Ferrari. Pourtant Renault, avec son nouveau titre cette année avec Red-Bull, a obtenu 1 titre sur 2 depuis 1992... Renault a donc décidé de communiquer autour de son titre mais également d’adresser un petite un pied de nez à l’écurie Ferrari battue une nouvelle fois par l’écurie au losange.

Avec comme titre évocateur « Red is dead », la campagne d’affichage veut amener avec humour un changement de perception du public sur la marque. Un message simple à retenir : il est temps de changer de référence quand on parle de F1!

Une campagne visible uniquement en Grande-Bretagne (malheureusement...)




dimanche 6 janvier 2013

Mettre en valeur ses créations...

Pour valoriser la première paire vendue après la création de leur marque Lucknow en 2006, les trois jeunes fondateurs ont opté pour un humour décalé : ils ont mis sous cloche cette première paire avec une plaque commémorative, comme s’il s’agissait d’une relique! Une bonne manière pour une entreprise récente de se donner une profondeur historique...


http://www.ideeslocales.fr/la-marque-de-chaussures-lucknow