jeudi 17 avril 2014

Trop d'e-mail ? Raccrochez !

En marge du sujet développé dans le blog de Bilan et sur RTS La 1ère , la question se pose de la place du e-mail professionnel tant dans l'entreprise que dans la vie privé.

A mon avis, il ne faut pas prendre le problème par la face "privée" pour découvrir que nous avons tous trop de e-mail, trop à lire, trop à répondre et trop à traiter dans l'urgence... Reprenons à la source....

Ce qui est sûr, c'est que le ras-le-bol commence à apparaître également et au départ dans les entreprises, où chacun se retrouve noyé sous des centaines de e-mail tous plus important, urgent, capital les uns que les autres... Mais avant d'en arriver aux mesures (toujours...) excessives consistant à fixer des jours sans, des heures sans, voir des entreprises sans... Pourquoi ne pas remettre le e-mail à sa place ? Un e-mail est un courrier "NON-instantané" permettant à une personne de communiquer quand elle le souhaite à une personne qui en prendra connaissance quand elle le peut.

Jamais personne n'a voulu faire de cet outil un outil instantané nécessitant une réponse dans les 12 secondes, ni un photocopieur géant ou chacun y va de sa copie pour couvrir ses arrières, justifier son travail et/ou se donner de l'importance.

Remettons le e-mail à sa place; un outil de transmission d'information fabuleux. Mais pour les urgences il y a le téléphone ou le sms et pour la communication, il suffit parfois de parcourir 5 mètres jusqu'au bureau de son collègue !

Alors n'hésitez plus et commencez, lorsqu'un collègue vous téléphone pour savoir si vous avez reçu son e-mail, par lui raccrocher au nez !

Dessin de Xavier Gorce - Extrait de "Trop vite" de Jean-Louis Servan-Schreiber