vendredi 29 janvier 2016

Une année à l'EPFL, moins cher qu'un examen professionnel !

Je viens de réagir au (très bon !)  commentaire paru sur le blog de Claudine Amstein (Directrice de la CVCI) abordant l'article du 24 Heures du 25 janvier 

Article du 24 Heures paru le 25 janvier 2016
Je cite son introduction : "Les hautes écoles suisses sont-elles trop bon marché? Le débat sur la hausse des taxes d'inscription aux écoles polytechniques n'a rien de scandaleux. Cela fait vingt ans que les étudiants paient quelque 1200 francs par an pour accéder à l'EPFL. 100 francs par mois pour fréquenter une école dont la qualité de l'enseignement est mondialement reconnue. Une adaptation à la hausse s'impose..."

Si l'on compare les coûts de la formation supérieure professionnelle et celle en EPF. Le montant de CHF 1'200.- demandé par l'EPFL, ne correspond même pas à la simple taxe d'inscription aux examens d'un Brevet Fédéral ! (1'850.- pour celui de Spécialiste en Marketing, par exemple). 

Si l'on parle des frais de formation, ceux-ci se situent entre 12'000.- et 25'000.- pour des Brevets ou Diplômes Fédéraux (soit les équivalents "professionnels" des Bachelor et Master, selon la classification CITE de l'OCDE)

S'il est juste de dire que ces frais de formation aux Brevets et Diplômes Fédéraux sont trop élevés, il ne semble pas exagéré de proposer que ceux d'une formation dans une EPF soient un peu plus... "valorisés" ?!